L’inflation immobilière

L’inflation du secteur immobilier pénalise aussi bien les ménages français que la compétitivité des entreprises et l’aménagement du territoire.
Les Echos a dévoilé, en janvier dernier, que l’augmentation du coût de travail à travers la métropole est fortement lié à la crise immobilière. Effectivement, les entreprises françaises sont directement impactées par la hausse des loyers entraînant la baisse de leur épargne et des investissements hors construction. Elles sont également contraintes d’augmenter les salaires pour compenser cette inflation.
La bulle immobilière provoque un grand déséquilibre dans le financement de l’économie, orienté davantage vers les crédits immobiliers que vers le financement des entreprises. L’étude évoquée par le quotidien dévoile également que le prix de l’immobilier en France a atteint le double des prix d’il y a quinze ans. Un constat qui pousse les ménages à chercher des logements dans les zones rurales, beaucoup plus accessibles qu’aux centres-villes. Cet engouement massive provoque de nouveaux enjeux financiers pour les municipalités d’accueils particulièrement en matière de pollution, de renchérissement des services collectifs (distribution d’eau, d’électricité…), de disparition de terres agricoles.

  • #1
    Posted by Stéphane/ Blog France immobilier on avril 10th, 2013 at 11 h 58 min

    La plus grande faute de nos politiques est d’avoir laissé faire et surtout d’avoir encouragé cette bulle immobilière totalement nocive pour notre économie.
    Malheureusement, des millions de citoyens se sont endettés pour des maisons bas de gamme. Même si la bulle se dégonfle (ce qui est très probable et souhaitable) les dettes elles resteront pour de très nombreuses années.

Share your opinion! Post your thoughts.