Les agences immobilières en danger

Pourquoi les agences immobilières doivent-elles investir davantage le web ?
Pourquoi doivent-elles rapidement réagir face aux transformations du métier engendrées par les potentialités du web ?

Internet transforme profondément la relation entre le consommateur et les professionnels de l’immobilier.
De véritables mutations s’opèrent aujourd’hui sur le marché de l’immobilier.

Des modifications sur les usages et une nouvelle typologie d’acteurs immobiliers se répandent en quasi temps réels.

D’où vient le danger pour les agences immobilières ?

Il est impératifs pour les agences immobilières de réagir face à la montée en puissance de ces nouveaux protagonistes que sont les sociétés d’évaluation ou d’estimation et les réseaux de mandataires immobilier indépendants.
Ces acteurs utilisent pleinement les fonctions qu’autorise le support internet.

Ce sont, pour les consommateurs, de véritables agences immobilières 100% Internet.
Les métiers de la transaction sont « bougés » par ces nouveaux arrivants.

La concurrence des nouveaux acteurs immobiliers

Ces professionnels ont compris que le client – sachant tout le potentiel du web : accès rapide à de nombreuses données – sera sensible à un service simple, complet, moins onéreux, très réactif et présent sur l’ensemble du territoire national.
Le dispositif de ces professionnels : la vitrine de l’agence c’est le web. Il n’y a plus de locaux, d’agences  « en dur ».
Ces réseaux virtuels recrutent sur toute la France des indépendants qui travaillent depuis leur domicile. Sans locaux et vitrines, ces agences immobilières virtuelles réduisent les charges de fonctionnement et répercutent cette baisse auprès du client.

Le client immobilier sur internet

En janvier 2011, le nombre de personnes consultant un site lié à l’immobilier (diffuseurs d’annonces, promoteurs, location de vacances, réseaux…) a quasiment doublé. C’est près de 2 millions de visiteurs par jour qui consultent les sites immobiliers. (Médiamétrie)

Un client de mieux en mieux renseigné va se tourner vers les sites internet qui auront bien intégré les nouvelles pratiques à destination des consommateurs d’immobilier.

Comment les agences immobilières doivent-elles réagir ?

Les agences immobilières doivent se battre avec les mêmes armes et investir le marché virtuel avec des fonctionnalités et des applications très attractives.

Elles doivent « professionnaliser » leur présence sur internet et la décliner sur l’ensemble des « spots » de connexion que sont les sites agences et les réseaux sociaux (Facebook, Twitter…).

Elles doivent réfléchir au développement d’applications pertinentes  pour smartphones et tablettes tactiles (iPad, Android…).

Elles doivent chercher à optimiser sur leurs espaces virtuels ce qui fait leur valeur-ajoutée face à ces nouveaux entrants.
Par exemple en proposant une gamme de services enrichis notamment grâce au web pour multiplier les mandats exclusifs.

Les agences immobilières pour répondre à l’évolution des comportements d’achat et de consultations immobilières et face aux déploiements d’acteurs virtuels doivent-elles en rester à une gamme de services conventionnels ?

YD

Image: graur razvan ionut / FreeDigitalPhotos.net

Share your opinion! Post your thoughts.