L’immobilier sur écoute ?!

Immobilier CRMComment déceler, comprendre, suivre et satisfaire le porteur de projet immobilier

Mettre vos services relation clients à la hauteur des enjeux et des transformations. Il est capital pour tout acteur du marché de l’immobilier d’utiliser les nouveaux outils et les nouveaux médias pour se doter de compétences en social CRM.

Que cela signifie-t-il ?

Utiliser le web pour pérenniser et optimiser sa relation avec les clients.

Le nouveau client aujourd’hui est de moins en moins dans une démarche qui consiste à se rendre sur les supports relationnels traditionnels mis en place de façon explicite par l’entreprise. C’est une démarche pour le client qui est jugée trop frustrante – délai de traitement, incompréhension, … Elle est perçue comme une tentative de contrôle, trop rigide.

Le nouveau client est dans une démarche de plus en plus « expressive ». Il souhaite donner son avis, en recueillir, échanger avec d’autres consommateurs, se faire une opinion le plus librement possible tout en cherchant à être accompagné sans manipulation ni marketing trop outrancier par l’entreprise.

Il veut pouvoir trouver une réponse rapide, précise, alimentée par les avis des autres consommateurs et les conseils avisés de l’entreprise.

Que cela veut-il dire pour l’acteur immobilier ?

Il faut donner les moyens aux porteurs de projets immobiliers – avec l’idée d’accompagnement – de se faire librement une opinion.

Dialoguer, réagir, se montrer rapidement disponible et pertinent. Les outils aujourd’hui le permettent, le client ne comprendrait pas que vous ne le proposiez pas.

Le social CRM

Le social CRM, c’est mettre en place sur votre propre site et sur les médias sociaux – Facebook et Twitter – un dispositif sur internet qui vous offre les moyens d’identifier les attentes, les exigences, les craintes, les insatisfactions, et, pouvoir rapidement, avec précision y répondre au sein d’un dialogue constitutif d’une relation commerciale adaptée, « augmentée ».

Il est important pour l’acteur immobilier de comprendre que le client n’est pas qu’une simple donnée Excel. Le faire « vivre » c’est pour l’entreprise se donner plus de chance de le recruter, le fidéliser.

Il est de même impératif de comprendre que ce client est devenu multi-canal. Chaque support, chaque terminal, chaque espace d’interaction (Mobile, tablette, PC – site web, réseaux sociaux…) doit avoir sa propre logique de dialogue son propre scénario du relationnel client.

YD

Autre article pouvant vous intéresser : Où va l’immobilier ?

Image: Idea go / FreeDigitalPhotos.net

Share your opinion! Post your thoughts.