Bilan web 2011

L’immobilier sur internet : ce qu’il faut retenir de cette année 2011 en termes d’évolutions et de changements sur le web

Panda

le nouvel algorithme de Google a fait couler beaucoup d’encre sur les nouvelles stratégies à adopter en termes de référencement naturel. Cette évolution est censée permettre aux URLs ayant le plus d’autorité de remonter dans les résultats du moteur de recherche. Son objectif n°1 est le combat contre les « fermes de liens et de contenus » qui encrassent l’indexation du moteur. Un enjeu de taille pour Google qui doit impérativement se montrer plus pertinent et intelligent.
Les dégâts tant attendus par certains n’ont pas été si flagrants et Google reste une solution puissante mais pleine de défauts et d’inconvénients pour qui veut chercher ou se rendre visible sur internet.

Google +

La solution de contre-attaque face à la suprématie Facebook reste encore timidement utilisée par les internautes. Une plateforme sociale essentiellement pratiquée par les « geeks » et autres néo-Marketeux. Cependant, la mise en « chaîne » intelligente des différentes solutions Google (Google analytics, Gmail…) pourrait s’avérer payante pour la firme de Mountain View.

Facebook

La plateforme sociale est en constante évolution, de façon assez chaotique et parfois très gênante pour qui souhaite l’utiliser comme solution webmarketing.
Les fonctionnalités commencent cependant à bien s’organiser. La nouvelle structure de flux « journal » pour les profils permet à chacun de se penser comme étant son propre média.
Avec Twitter, son utilisation en termes de visibilité et de référencement naturel devient incontournable.
La suite web : blog, facebook,Twitter, avec chacun sa propre logique de contenu et une audience différemment caractérisée, est une stratégie que toute société bien sensibilisée aux enjeux sur internet ne peut ignorer.

Le contenu

Le grand gagnant de cette année 2011, et il était temps.
Toute entreprise qui aujourd’hui doit communiquer – donc la totalité d’entre elles – ne peut faire l’économie d’une production d’un contenu web qui lui soit propre. Un contenu de qualité, unique et engageant qui servira sur internet à travailler sa marque, sa visibilité et sa potentialité en termes de fidélisation.
A penser une stratégie de présence web en URL et locale en IRL (In Real Life)

la mobilité

Les évolutions qu’elles soient hardware ou logicielles incitent et accélère une consultation web en mode itinérant, mobile, temps réel.
Il faudra donc penser sa présence et son contenu pour répondre à ces nouveaux usages et sollicitations des internautes.

Ce qu’il faut en conclure sur l’utilisation d’internet dans le cadre des métiers immobilier :

le web devient véritablement nodal et l’année 2012 sera COSOLOMO (content, social, locale, mobile).

Image: basketman / FreeDigitalPhotos.net

Share your opinion! Post your thoughts.