Et l’immobilier, Messieurs les candidats ?!

Les candidats à l’élection se préoccupent-ils de l’immobilier ?

Selon le sondage Ipsos réalisé pour le Sommet de l’immobilier de la construction, 73% des sondés estiment que « les candidats à l’élection présidentielle ne parlent pas suffisamment de la question du logement ».

La campagne avait pourtant démarré avec l’évocation appuyée du mal logement, de la fiscalité mais manifestement certains sujets plus « bruyants » sont venus parasiter des questions que les français se posent de façon récurrente et pour lesquelles des initiatives courageuses sont très attendues.

Les professionnels de l’immobilier ont donc décidé de s’inviter dans la campagne à l’occasion du Sommet de l’immobilier et la construction.


La Fédération Française du Bâtiment (FFB) a présenté des mesures pour redresser le secteur de la construction :

  • pallier la fin du dispositif Scellier sans le remplacer par une nouvelle niche fiscale
  • un retour au 1% logement pour que les salariés soient logés plus facilement
  • une réforme de la taxe foncière pour « pénaliser la spéculation »

Ce Sommet de l’immobilier et la construction a d’autre part évoqué des pistes de travail que nos candidats à l’élection présidentielle seraient bien avisés de soulever.

  • Non-résidentiel
    Comment « installer » une stabilité juridique et fiscale pour inverser la tendance du crédit bancaire à la raréfaction.
  • Investissement public local
    Comment accompagner les collectivités territoriales – très endettées- vers une nouvelle dynamique d’investissement importante pour le marché de la construction.
  • 1% logement
    Redonner au 1% logement ses vertus initiales
  • Politiques foncières
    Comment conduire une réforme de la gouvernance locale en matière d’urbanisme et de foncier qui faciliterait la production foncière.
Share your opinion! Post your thoughts.