Et après ?!

Bulle, correction, élections

Que de « gros » mots pour tenter de traduire ce qui se passe ou s’amorce sur le marché de l’immobilier.

Certains s’étonnent d’un décalage entre des indicateurs économiques sombres et une relative stabilité des prix immobiliers; d’autres vous parleront d’un reflux des prix mais essentiellement sur le moyen de gamme; d’autres encore vous diront qu’il devient impossible d’en tirer des enseignements au niveau national tant les contrastes d’un territoire à l’autre sont forts.

Certes nous ne sommes pas en Espagne mais la situation mérite d’être analysée avec beaucoup de finesse.

Les élections viennent, de plus, alourdir le climat et, provoquent un frottement néfaste à l’avancée de réformes plus que nécessaires.

Une sortie de crise molle, des tentatives furtives de regain ou bien une anémie prolongée, quelle seront nos lendemains ?

S’ajoute à cela une mutation profonde du métier de l’immobilier, poussée par les nouvelles technologies.

Une évidence s’impose et elle est plutôt rassurante : l’agent immobilier en période de crise et de forte négociation a un rôle primordial à jouer pour permettre une certaine fluidité des transactions, et, aux projets immobiliers, d’être intelligemment accompagnés.

Nous vous proposons pour éclairer ce chemin sinueux de sortie de crise de nous faire part de vos sentiments sur votre situation actuelle d’acteur du marché immobilier et de nous parler d’initiatives, de réformes qui selon vous seraient intéressantes.

L’espace « commentaires » ci-dessous vous est ouvert.

Merci

Share your opinion! Post your thoughts.