La mesure qui bloque…

…chez les professionnels de l’immobilier.

la mesure de blocage des loyers à la relocation provoque la colère des professionnels.

Le risque de voir les propriétaires retirer leur bien est estimé fort par les acteurs du marché de la location immobilière.

Le président en exercice de la Fédération nationale de l’immobilier estime que «toute mesure qui contraint le bailleur n’est pas viable. Elle est même susceptible d’en décourager beaucoup. Or, on manque d’investisseurs dans l’immobilier».
La Fédération nationale de l’immobilier s’était déjà déclarée contre l’encadrement ou le blocage des loyers. Car d’après elle, cela «ne permettra pas de résorber le déficit de 900 000 logements en France. Le risque encouru est de voir nombre de propriétaires retirer leurs biens de l’offre disponible».

La Fnaim proposerait comme alternative un type de bail spécifique qui serait « modéré » en échange d’avantages fiscaux proposés aux propriétaires qui s’engageraient à louer à 50% du prix du marché.
Une solution jugée potentiellement coûteuse par certains.

Pour la Fondation Abbé-Pierre, il est évident que l’on doit «réfléchir à des solutions qui ont fait leurs preuves ailleurs». Par exemple en Allemagne, pays où l’encadrement des loyers est règlementé.

Une solution devra être trouvée pour éviter que dans certaines zones les loyers soient inabordables pour les classes moyennes. Un signe, s’il en fallait un, d’un marché qui a de la peine à s’auto-contrôler.

Share your opinion! Post your thoughts.