La Google adresse : un outil important

La google adresse appelée également google local permet aux agences immobilières d’accroître leur visibilité sur le moteur de recherche Google. En effet, elle permet de situer votre agence sur google maps en d’autres termes de vous situer géographiquement. Un encart apparaîtra ainsi sur la droite de votre écran vous situant.

Il a l’avantage également de donner des informations aux internautes sur votre agence et d’obtenir des avis.

Qui plus est, il a un impact positif sur votre référencement naturel.

Il est donc fortement conseillé aux agences immobilières de créer une google adresse notamment si l’agence évolue dans un domaine concurrentiel.

Diagnostics obligatoires à la location

La loi exige 3 diagnostics, à fournir obligatoirement lors de la location d’une maison ou d’un appartement

1) Le Diagnostic de Performance Énergétique
2) Le Constat de Risque d’Exposition au Plomb
3) L’Etat des Risques Naturels et Technologiques

Le propriétaire-bailleur est tenu d’annexer ces 3 diagnostics lors de la remise du contrat à son locataire.

1) Le DPE renseigne sur la qualité de l’isolation thermique du logis et sur les charges de chauffage. Il doit être réalisé par un professionnel agréé qui peut aussi cumuler les compétences pour le contrôle ERNT.
2) Le CREP indique si on trouve des traces de plomb dans les matériaux utilisés à la construction.
3) L’ERNT indique si le logement se situe dans un périmètre à risques, en précisant lesquels.

Le coût de ces analyses peut se déduire des revenus locatifs (quand le propriétaire-bailleur à choisis le régime réel d’imposition).

Si les diagnostics sont fournis à la signature du bail ils ne sont pas en revanche à fournir lors d’une reconduction tacite.

Hormis ces trois dispositions il est bon de savoir :

Qu’en cas de logement utilisé comme résidence principale (loi du 6 juillet 1989), le propriétaire doit aussi informer le locataire sur trois points : Amiante, termites et installation intérieure du gaz.

Que tout contrat de location d’un appartement non meublé signé depuis fin mars 2009 doit préciser la surface utilisable du logement comme le définit l’article R 111-2 du Code des habitations.

Qu’il est important de ne pas oublier l’offre télévisuelle, à savoir si le logement peut recevoir des chaînes de télévision. Si oui en précisant par quel procédé : antenne hertzienne, câble, fibre optique, Internet, numérique terrestre (TNT), satellite, etc…

Que les installations électriques ne font pas l’objet d’un diagnostic obligatoire. Il suffit que l’installation soit sans danger et assure la sécurité des habitants.

Les tendances immobilières début 2013

Le taux d’intérêt connaît actuellement une baisse historique frôlant les 3%, après plusieurs années difficiles. Par conséquent, en ce début 2013, un nouveau tournant dans l’immobilier se prépare. C’est l’occasion, pour les futurs propriétaires de saisir des opportunités immobilières. Investir aujourd’hui, leur permet de faire de bonnes affaires mais également, d’envisager l’avenir plus sereinement, en s’engageant dans des emprunts de plus courte durée ou en allégeant les mensualités.

Du côté de l’offre immobilière, la nouvelle loi des finances prévoyant de diminuer les inégalités entre ménages aisés et ménages modestes pourrait engendrer une augmentation des plus-values immobilières sur les cessions de biens à usage locatif ou faisant office de résidences secondaires. Les propriétaires souhaitant vendre leurs biens, auront tout intérêt de le faire cette année.

Cette nouvelle année présente de nombreux avantages pour les personnes désireuses d’acquérir un logement. Dans certaines villes françaises, la mensualité d’emprunt pour l’achat ou la construction d’une maison individuelle n’est pas plus élevée que le loyer demandé pour un appartement en centre ville.

Immobilier, les bons plans

Pourquoi et comment acheter sur plan aussi appelé Achat en VEFA (Vente en l’état futur d’achèvement)

Qu’est-ce qu’un achat en VEFA ?

C’est une formule de cession immobilière qui consiste à vendre un bien immobilier qui n’est pas encore bâti. Cela concerne aussi bien les maisons individuelles que les appartements.

Un achat en VEFA passe par la signature d’un contrat de réservation aussi appelé contrat préliminaire. Lire la suite »

Viva la rénovation (Part. 03)

Avant même de vous lancer courageusement dans des travaux d’aménagements ou de rénovation de votre bien immobilier, se pose la question des démarches préalables.

La première est la déclaration préalable

Celle-ci est exigée dans le cadre d’aménagements de faible importance et concerne des travaux réalisés sur une construction existante, tels que :

  • des travaux qui créent entre 5 m2 et 20 m2 de surface de plancher ou d’emprise au sol.
    Le seuil de 20 m2 est porté à 40 m2 si la construction est située dans une zone urbaine d’une commune couverte par un plan local d’urbanisme (PLU) ou un document assimilé (par exemple, un plan d’occupation des sols). Lire la suite »

« Smart » immobilier avec smartphone

Comment, sachant l’évolution des supports numériques exponentielle, tirer parti des fonctionnalités que les smartphones autorisent pour votre ambition de professionnel dans l’immobilier.

Quelques chiffres au préalable pour planter le décor de l’utilisation du Mobile :

  • 51% des Français ne possèdent pas un smartphone.
  • 17 % possèdent une tablette.
  • 49 % des possesseurs de smartphone sont sous Android,
  • 27 % ont un iPhone.
  • 55 % des utilisateurs sont des hommes alors qu’ils ne représentent que 48% de la population française.

Quels sont les bénéfices à développer des contenus « mobile » pour que votre marque se distingue sur un marché immobilier hyper concurrentiel.

Lire la suite »

M-commerce, l’immobilier aime

Comment le secteur immobilier doit bouger avec les smartphones (iPhone, Androïd,…) et les tablettes tactiles (iPad…)

Les tendances actuelles concernant les comportements d’achat et de navigation sur les supports mobiles tels que smartphones et tablettes tactiles doivent inciter les professionnels de l’immobilier à renforcer leur visibilité et proposer des fonctionnalités adaptées à ce nouveau challenge commercial.

La tablette tactile : les nouveaux commandements du M-commerce

Ce qui aujourd’hui apparaît le plus manifeste est l’importance grandissante de l’utilisation des tablettes dans le cadre d’un projet d’achat. Lire la suite »

Immobilier augmenté

Immobilier augmenté, immobilier amélioré

L’immobilier augmenté n’est pas comme cela pourrait le laisser croire une offre de biens dont les prix ne cesseraient de flamber. Bien que cela soit, hélas, une réalité.

L’immobilier augmenté c’est la possibilité d’utiliser des fonctionnalités interactives que les smartphones, TV connectée et tablettes tactiles (iPad, Androïd, …) vous proposent à travers des applications innovantes.

Cela permet d’imaginer, presque à l’infini, l’ensemble des possibilités de commercialisation et de communication, nouvelles, plus proches des attentes et des exigences des clients, et, plus à même de déclencher l’intérêt et au final l’achat d’un bien immobilier. Lire la suite »

Immobilier, une avalanche de diagnostics obligatoires

Vous mettez en vente ou en location votre bien immobilier ?

Restez zen, respirez, et sereinement, livrez-vous à une batterie de diagnostics incontournables qui, une fois cette étape passée, vous permettront d’avoir une photo précise de l’état de votre maison ou appartement.

On commence, dans la série des obligations par :

Le gaz

Un diagnostic obligatoire pour les logements dont l’installation de gaz date de plus de quinze ans. Sa validité elle, n’est que de trois ans.

L’électricité

Pour les installations électriques de plus de quinze ans, il est obligatoire de procéder à un diagnostic de conformité.

Du plomb…

Pour le plomb qui représente un risque sanitaire cela concerne les logements construits avant le 1er janvier 1949.
Lire la suite »

L’immobilier, c’est mieux à plusieurs !

Suite à la lecture de l’article d’Eric Scherer, intitulé « Transfert de pouvoir », je souhaiterais souligner l’incroyable opportunité d’établir un contact enrichi avec les prospects, ainsi que l’immense potentialité en termes d’échange, d’enrichissement et d’adéquation service/client que nous permet le « participatif » sur internet.

L’immobilier partagé

C’est quoi le « participatif » ?

Il ne s’agit pas ici du  « participatif » passé mais bien du « participatif » futur.

Futur parce qu’il dessine une perspective prometteuse concernant les comportements des clients du marché immobilier et la logique d’e-CRM induit par le canal web, interactif par essence.

Un outil de partage donc intéressant pour les acteurs de l’immobilier.
Lire la suite »